Jour 6 : Partir de Zero et devenir entrepreneur

Posted on: 1 novembre 2016, by :

Félicitations ! Tu arrives bientôt au bout du cours.

Hier tu as vu (Jour5)

C’est le moment de faire le point sur toutes les astuces et actions que tu as apprises jusqu’ici :

  • Toujours garder le bon état d’esprit de l’entrepreneur pour être sûr de réussir.
  • Trouver une véritable douleur sur le marché et en tirer une idée rentable pour ton business.

Pour un service ou produit d’information :

  • Créer simplement une maquette de ton futur produit ou service et la soumettre à ton marché pour en tirer des avis et critiques.
  • Peaufiner ton produit et ses caractéristiques en fonction des retours pour qu’il réponde au mieux à ce que les gens veulent vraiment.
  • Contacter tous ceux qui ont manifesté un intérêt pour ton produit pour leur prévendre avant sa construction.
  • Expliquer à chacun les bénéfices de cet achat en prévente et leur garantir un remboursement pour faire baisser la pression.
  • Demander une implication à chaque client comme si ce projet était son bébé.

En freelance :

  • Déterminer différentes formules de prestations et les soumettre à ton prospect pour lui proposer des solutions adaptées à ses besoins spécifiques.
  • Peaufiner ta prestation et les options que tu y proposes en fonction des retours de ton prospect pour répondre parfaitement à ses exigences.

Continuons avec les services ou produits d’info…

Maintenant que tes préventes sont faites et que tu as pu récupérer 1 000, 2 000, 3 000 € ou plus, il te faut construire ton produit.

1 000 € est une bonne base minimale pour te lancer dans cette construction. Compte 2 ou 3 mois pour en arriver là (tout dépend de la nature de ce que tu vends).

Deux solutions pour construire ton offre :

1. La fabriquer toi-même, si c’est à ta portée.
Rédige ton livre, ton cours ou tes modes opératoires pour tes conseils. Monte ta plateforme, ton site internet ou e-commerce…

2. Le faire faire par quelqu’un d’autre.  
Solution à ne surtout pas négliger, car ainsi tu te détaches du temps pour faire grandir ton audience en récupérant le mail de nouvelles personnes et prévendre.

N’oublie pas, tu n’as toujours pas de blog.

Il faut donc continuer à trouver des gens intéressés pour leur proposer ton produit en bêta test à un prix avantageux (10 à 50 % moins chers) tout en mettant en avant les bénéfices d’un tel achat.

Tu essuieras toujours le refus ou l’ignorance de certains mais persévère, ne te décourage jamais !

Tu as déjà accroché un certain nombre de personnes ? C’est qu’il y a bien un marché sur le net et autour de toi.

Pendant cette période, tu devras également construire en parallèle :

construire

  • Une page de capture d’emails contre un petit cadeau : un PDF de 2 pages suffit (présente les outils que tu utilises par exemple).
  • Un site web très simple avec 3 pages pour commencer : accueil, page de Leads, page « à propos ».
  • Tes pages pros Facebook, Twitter et Google+, amplement suffisantes à gérer pour un début.

Attention ! Ne construis rien tant que tu n’as pas fait tes préventes.

Et si ton produit nécessite de la programmation alors que tu n’y connais rien : délègue. Tu n’es pas là pour devenir programmeur ou designer si tu n’en as pas les compétences.

Ce n’est pas ainsi qu’un bon entrepreneur réfléchi.

Tu es un stratège avant tout et tu cherches à pérenniser ton business en te dégageant le plus de temps possible pour tes priorités.

Tu peux déléguer les parties techniques en :

  • Postant une demande sur les plateformes de freelance (Odesk, Elance, 404works, etc.). Tu seras surpris par les tarifs concurrentiels qu’ils proposent.
  • Engageant un Indien si tu parles anglais ou sinon un Malgache. Ils ne te factureront pas plus de 700 € pour un mois de travail.

Bref, décharge-toi de ce que tu ne maîtrises pas pour te focaliser sur tes préventes ou les compétences pour lesquelles tu as été embauché. Ainsi, tu auras plus de chances de faire rentrer de l’argent pour financer tes investissements.

Concernant la partie freelance…

Encore une fois, la démarche est beaucoup plus simple.

Délivre simplement la prestation exacte que tu as convenu de donner à tes clients.

Reste bien à l’écoute de leurs exigences pour les servir au mieux afin qu’ils soient satisfaits. Ils deviendront les meilleurs ambassadeurs de ton business.

Pour un freelance, il n’y a rien de plus précieux que les recommandations.

Sache que tu n’es absolument pas obligé de construire un blog, un site, ni même de réseauter comme un fou pour développer ta base de clients.

Continue plutôt à échanger avec ceux satisfaits en leur demandant des retours par rapport aux prestations que tu leur as délivrées.

Plus important encore… À la livraison du service, glisse-leur un petit mot du style :

« Si j’ai de nouvelles idées concernant d’éventuelles améliorations, cela vous conviendrait-il que je revienne vous en parler ? »

Cette petite phrase anodine t’ouvrira de nouvelles possibilités de négociation. Un client satisfait ne te dira jamais non. Bien au contraire ! Car tu as réussi à instaurer une confiance toujours difficile à instituer au départ.

Alors, profites-en…

Et le jour où tu détecteras un nouveau problème, tu n’auras plus qu’à le recontacter en lui exposant les bénéfices de ta nouvelle solution.

Tu as 7 fois plus de chances de revendre une prestation à un ancien client que de la vendre à un nouveau.

Mais que cela ne t’empêche pas de continuer à démarcher en réutilisant la méthode du début de ce cours. 😉

demarcher

Demain, c’est la dernière leçon. Je te donnerai les bons conseils pour ton lancement, mais pas uniquement. Et d’ici là…

Bonne chance !

 


C'était « Jour 6 : Partir de Zero et devenir entrepreneur »

signature-fenix

A très bientôt ...

 

PS : Découvrez quelques conseils régulièrement dans votre boite mail :

fleches

gagner des bitcoins

Si cet article « Jour 6 : Partir de Zero et devenir entrepreneur » vous a plu, cliquez sur « j’aime » et laisser moi un commentaire. Vous me feriez sincèrement plaisir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *