Jour 5 : Partir de Zero et devenir entrepreneur

Posted on: 1 novembre 2016, by :

Bienvenue dans la cinquième partie de ce cours qui traitera exclusivement de la partie services et produits d’information.

La partie freelance ne nécessite pas de construction préalable impliquant une prévente. Elle dépend de la relation privilégiée que tu instaures avec tes prospects.

Elle est donc beaucoup plus simple à ce stade du cours. C’est la raison pour laquelle je recommande souvent aux débutants de commencer par le freelancing.

Continue simplement à échanger avec des prospects (un par un) pour entrer dans leur esprit afin de les comprendre parfaitement pour leur proposer la solution exacte qu’ils recherchent.

Revenons maintenant à nos moutons…

Hier, tu as appris qu’il valait mieux : (Jour4)

  • Créer une maquette pour la valider sur ton marché
  • Créer une formule à valider avec chacun de tes prospects

…avant de construire quoi que ce soit.

Aujourd’hui, tu vas apprendre comment prévendre ton service ou produit d’information sans l’avoir préalablement construit.

« Et non, toujours pas. 🙂 »

bandeau-prevente

Passe par tes amis, collègues et connaissances intéressés, et sollicite les blogs, groupes et forums en rapport avec ton sujet.

Car c’est grâce à eux que tu as dégotté des gens d’une grande aide pour trouver et maquetter ta solution.

Mais seront-ils prêts à payer pour celle-ci ?

Pour le savoir, tu dois prévendre ton produit ou service. Ainsi…

  • Si tu te plantes parce que personne n’en veut, tu ne perdras ni temps ni argent pour rien.
  • Si tu vends à 5, 10 ou 20 personnes à l’avance, tu seras assuré que ton lancement fonctionnera.

Et cela te permettra de financer ton projet par la même occasion.

« Pas con ! »

Alors, commence par estimer le coût de construction de ton service ou produit d’information, puis combien tu veux faire rentrer d’argent afin d’établir un prix raisonnable pour tes premiers clients.

Attention ! L’argent est le seul test valable ici.

Tu peux faire tout ce qui est en ton pouvoir pour que les choses tournent bien, si tu n’as pas le « culot » de demander l’argent, rien ne fonctionnera.

Et pas de :

« Oui, oui, je payerai pour ton offre quand elle sortira… »

Une promesse de paiement ne vaut rien !

Comment prévendre ton produit ou service ?

En créant une sorte de « pack-info spécial bêta-testeur » sous forme de mail ou de PDF explicatif organisé.

« Mouais… pas très clair dit comme ça. »

Explications :

1. Crée un petit document détaillant les avantages de ton offre. Une liste des bénéfices qui montre à tes futurs clients ce qu’ils y gagnent et le retour sur investissement possible.

2. Propose-leur ensuite de payer à l’avance un prix dérisoire en qualité de bêta-testeur et donne-leur un accès à vie à ton produit ou service (si celui-ci le permet).

Ainsi, tu peux leur dire :

« Je ne construirais ma solution qu’à condition d’avoir quelques premiers acheteurs. J’ai donc besoin de personnes qui me disent « oui » et vous pouvez en faire partie. Alors, si vous avez vraiment besoin de mon outil/produit/cours/application, je vous offre la possibilité de le recevoir à moindre coût avec son accès à vie ainsi qu’à toutes ses mises à jour futures. »

header_bonus_os

Influence les ventes. Fixe un prix 10 à 50 % moins cher. À toi de voir en fonction de l’investissement que tu dois faire.

Fais-leur payer 3 mois à l’avance pour un logiciel ou un livre, 1 semaine pour un site internet ou un cours que tu construiras en même temps que tu leur enseignes.

Bref, un temps que tu pourras définir en fonction de ton offre.

Pas besoin de système de paiement pour ces premiers clients. Un simple numéro de compte ou ton adresse PayPal suffiront.

3. En contrepartie de ce prix réduit, demande-leur de te faire des retours sur ton produit ou service tout au long de sa construction, grâce à leur accès à la version bêta ou à ce que tu leur proposes en exclusivité afin qu’ils puissent le critiquer.

Il faut qu’ils se sentent un peu comme les fondateurs de ta solution. En les impliquant au maximum, tu leur fais sentir que ton projet est aussi leur bébé.

4. Enfin, demande-leur de te faire un petit témoignage que tu pourras utiliser pour vanter ton offre lors de son lancement officiel.

Comment facturer quelque chose qui n’est pas encore construit ?

Tu peux déjà soulager la pression de tes clients en leur promettant un remboursement intégral au cas où le projet n’aboutit pas.

Avec zéro risque, c’est bien plus engageant.

Mais plus important que tout : sois intègre ! Et respecte tes engagements. L’honnêteté n’a pas de prix et rapporte gros.

Donc, une fois l’argent en poche, il est temps de retrousser tes manches afin de fournir le produit ou service prévendu.

Et pour cela, il faut le construire…

 

Et c’est ce que tu verras demain. 🙂 

 


C'était « Jour 5 : Partir de Zero et devenir entrepreneur »

signature-fenix

A très bientôt ...

 

PS : Découvrez quelques conseils régulièrement dans votre boite mail :

fleches

gagner des bitcoins

Si cet article « Jour 5 : Partir de Zero et devenir entrepreneur » vous a plu, cliquez sur « j’aime » et laisser moi un commentaire. Vous me feriez sincèrement plaisir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *